Une ville durable – la nécessité d’une transition écologique

La traduction directe d’une qualité de vie nécessaire et recherchée pour nos habitants en privilégiant :

  • Une nouvelle organisation de la mobilité (voiture et transports publics)
  • Les circuits courts pour les cantines scolaires et établissements publics
  • La végétalisation des espaces publics
  • Un habitat adapté aux aléas climatiques (hiver – été)
  • Un urbanisme responsable
    • privilégier la réhabilitation et la rénovation
    • réduire avec ambition la vacance des logements

L’urgence absolue d’une vision organisationnelle de la ville pour relier ces pôles d’attractivité (commerces- économie- culture- sports- ports) par les transports publics ou les déplacements doux en tenant compte de la voiture.

Propositions :

  • Étudier la gratuité progressive des transports publics sur tout le réseau en partenariat avec l’agglomération
  • Réorganiser les transports publics sur un axe Nord-Sud La Thalie – Avenue Niepce – Ile Saint Laurent :
    • Des vrais parkings relais aux entrées de ville (Nord – Sud)
    • Des navettes à fréquence élevée et propres (électrique)
  • Réfléchir à la mise en place d’une navette fluviale entre parking relais Freyssinet et Quai Sainte-Marie
  • Créer un réseau de pistes cyclables sécurisé et continu pour le centre-ville et pour les quartiers.
  • « Aux arbres citoyens ! » Réinventons la nature en ville par la création de forêt urbaine en commençant par l’Avenue Niepce.
  • Redynamiser les initiatives de développement durable dans les quartiers :
    • Jardin partagé
    • Compostage et apports collectifs des déchets
  • Garantir une alimentation de qualité (enjeu de santé publique) par l’étude et l’implantation d’une ceinture nourricière prise en charge par l’agglomération (maraichages – vergers)
  • Négocier l’abandon du projet de surface commerciale Place du Général De Gaule
  • Créer un parcours santé ludique « objectif 10000 pas » dans la ville